Les communistes parisiens auprès des familles de la rue de la Banque

Publié le par PCF Paris 14

12.jpg
10.jpg
Une fois de plus le gouvernement choisit la violence. Une fois de plus, il a fait évacuer par la police les familles installées sous des tentes rue de la Banque depuis le 3 octobre pour obtenir l’ouverture de véritables négociations sur le logement et interpellé une militante de Droit Au Logement.

Ces familles sont sans logis et contraintes de vivre dans des conditions indignes, hébergées dans des hôtels ou des foyers chers, logées à droite et à gauche, ou menacées d’expulsion. Ces sans logis sont français, ou ont un titre de séjour régulier, travaillent.

Les représentants des mal logés avaient été reçus par Christine Boutin, Ministre du logement, sans que de réels engagements soient pris. 

Nous soutenons la demande de réquisition déposée par Droit au Logement de l’immeuble des AGF rue Lafitte. La réquisition des immeubles et logements  vides est non seulement une revendication permanente des associations de mal logés et des communistes, mais aussi une obligation de l’Etat. Et nous demandons au Préfet de Paris d’appliquer tout simplement la loi – jusqu’ici largement bafouée- en matière de réquisition pour des personnes mal logées et sans logis, et d’ouvrir immédiatement un guichet permettant à chacun de déposer des demandes. 

Comme nous ne cessons de le répéter, le problème du logement, des sans abri, des mal logés ne trouvera de solution, pour les plus démunis comme pour tous les autres demandeurs de logement, que par une action forte de l’Etat, un Plan d’urgence pour le logement. Le Gouvernement avait pris des engagements, le candidat Sarkozy aussi, ils doivent être tenus.

Publié dans Un toit pour tous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article