Libertés publiques : vendre l'Huma est un sport dangereux!

Publié le par PCF Paris 14

A entendre les médias, on pourrait s'imaginer que les privations de libertés sont réservées à la Chine ou à Cuba. Pourtant, c'est bien en France que Lounis va passer au tribunal le 8 février prochain pour... avoir vendu l'Huma!!! "Les libertés dérangent, vive la liberté!". Telle est l'opinion du président du groupe communiste Ian Brossat, reproduit ci-dessous de son blog.

                                                                *

"Visiblement, il y en a que les libertés dérangent, en ce moment. Au prétexte d’une situation économique difficile, d’une urgence politique ou d’une situation géopolitique complexe, certains n’hésitent pas à remettre en cause les libertés. Autrement dit, les libertés, c’est bon pour les pays riches et en paix – c’est pour plus tard.

Je pense bien évidemment aux manifestations qu’on interdit (soutien à la Palestine, soutien aux étudiants grecs), mais aussi au harcèlement dont le DAL est victime, à la convocation au tribunal de Lounis Ibadioune (avec moi, aux vœux du groupe communiste, sur la photo), pour « vente à la sauvette » de l’Humanité, à la condamnation d’un militant de RESF pour « outrage », à celle des salariés en grève de la Halle Saint-Pierre pour « entrave à la liberté du commerce », aux pressions sur la presse en général (et sur l’audiovisuel en particulier), aux fichages de toute nature, ou encore à cette demande du Préfet de Seine-Saint-Denis au Maire de Stains de surseoir à la décision de son conseil municipal d’élever Marwan Barghouti au rang de citoyen d’honneur."


Ian Brossat.

Publié dans 14ème - Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article