Chirac, Villepin, Sarkozy, ça suffit !

Publié le par PCF Paris 14

La droite se déchire sous le poids des ambitions personnelles. Mais sur le fond, Chirac, Villepin et Sarkozy défendent une même politique. Il est grand temps de battre la droite pour construire une alternative au libéralisme!

Chirac, Villepin, Sarkozy : une même politique de casse
Pas une semaine ne passe sans son lot de révélations sordides. Au plus haut sommet de l’Etat, les ambitions personnelles se déchaînent. Mais, en réalité, toute la droite se retrouve pour défendre la même politique de casse sociale. La preuve :
  • Ils se sont retrouvés pour défendre la privatisation des services publics.
  • Ils se sont retrouvés pour défendre la constitution européenne qui visait à imposer à l’Europe une camisole libérale.
  • Ils se sont retrouvés pour défendre la casse du Code du travail.
  • Ils se retrouvent aujourd’hui pour défendre bec et ongles la loi Sarkozy sur l’immigration qui porte atteinte aux droits humains.

Battre la droite, c’est urgent !
Cette politique, on en connaît les conséquences. La droite, c’est le règne de l’injustice sociale.
D’un côté, le chômage et la précarité explosent. La France compte désormais 2 millions d’enfants pauvres.
De l’autre, les salaires des grands patrons atteignent des sommets. Les rémunérations des dirigeants des sociétés du CAC 40 tournent en moyenne autour de 2,27 millions d’euros!
Voilà les résultats de la politique de Chirac, Villepin et Sarkozy. Il faut que ça cesse. Il faut mettre cette politique en échec.


Réussir à gauche, c’est possible !   
Pour battre la droite, il faut que la gauche soit à la hauteur, qu’elle se donne, cette fois-ci, les moyens de réussir. Pour y parvenir, il faut que tous ceux qui veulent rompre avec les logiques libérales se rassemblent.
Un grand pas vient d’être franchi en ce sens. Un « appel au rassemblement antilibéral » vient d’être lancé signé par diverses personnalités et des forces politiques dont le PCF. Il s’agit de faire en sorte que ceux qui ont fait la victoire du Non le 29 mai dernier, ceux qui veulent que les luttes trouvent un débouché politique, se présentent unis aux élections de 2007. Avec cet appel, un grand espoir se lève : celui de battre la droite et de réussir à gauche.

Publié dans France - Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article