Sakozy expulse les jeunes la veille de la rentrée scolaire

Publié le par PCF Paris 14

Communiqué des élus communistes de Paris

Jeff Babatunde Shittu, nouvelle victime de Sarkozy. Ce jeune nigérian, orphelin, dont la mère a été assassinée, sans famille au Nigéria, était en train de refaire sa vie en France, bien intégré et en cours d’études.

Malgré la solidarité active des professeurs et élèves du lycée Dorian (Paris 11e) celle du réseau RESF, des militants CGT de Roissy, des syndicats lycéens FIDL et UNL, de SOS Racisme, de la Ligue des Droits de l’Homme et de nombreux élus, Jeff a été expulsé, ligoté et baillonné, mercredi 30 août.

Quel acharnement! 
Acharnement parce que vendredi 1er septembre, Jeff était convoqué devant la cour administrative d’appel qui devait se prononcer sur l’annulation de son invitation à quitter le territoire. En l’expulsant, Sarkozy se soustrait lui-même à la justice qui pouvait décider de relâcher Jeff.

Acharnement quand le commandant de bord, un certain M. Labaune, militant connu de l’UMP, a demandé à la police d’expulser de l’avion deux passagers parmi ceux qui protestaient. Ces passagers ont été jetés à terre, menottés, débarqués et mis en garde à vue.

Acharnement parce que Sarkozy veut en faire un exemple pour pouvoir ensuite expulser plus facilement d’autres jeunes lycéens.

Les parlementaires et élus parisiens présents n’ont pu obtenir de la part du Sous Préfet responsable de l’aéroport aucune information sur le devenir des passagers arrêtés. Il a refusé tout contact. Quel mépris vis-à-vis des élus de la République ! Voilà l’ère Sarkozy !

Jeff doit revenir en France.

Nous appelons à participer au rassemblement décidé par les enseignants du Lycée Dorian, 74 avenue Philippe Auguste, Paris 11e, vendredi 1er septembre à 9 heures.

Publié dans Droits des migrants

Commenter cet article

Nicolas 31/08/2006 23:39

l'autre lien ici

Nicolas 31/08/2006 23:39

soutenez les communistes des Bouches du Rhônesalon-grans:http://www.editoweb.eu/pcf_salondeprovenceistres-foshttp://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_mauryfraternellement