Chasse à l'enfant: jusqu'où Sarkozy ira-t-il?

Publié le par PCF Paris 14


Communiqué des élus communistes de Paris


Les mots manquent pour traduire l’indignation suscitée par l’escalade de répression qui frappe les personnes sans papiers, les atteintes aux droits de l’homme et aux droits de l’enfant, bafoués ouvertement par le ministre-candidat Sarkozy.

Vendredi matin , le boulevard de Belleville a été bloqué par les parents d’élèves et enseignants du Reseau Education Sans Frontières. « Laissez les grandir ici » proclamaient les banderoles. Jacques Daguenet et Catherine Gégout y représentaient les éluEs communistes de Paris.

Réaction citoyenne aux événements de ces derniers jours : tentative d’arrestation d’une mère devant l’école de la rue Rampal (19e), fouille et interrogatoire devant les enfants, malgré l’intervention des parents d’élèves, puis arrestation d’un grand père venu chercher ses petits enfants, violences policières et gaz lacrymogènes devant la résistance des parents et enseignants, au milieu des enfants en train de sortir de l’école.

Et ce alors que le Préfet de Police s’était engagé à ce qu’il n’y ait pas d’interpellations aux abords des établissements scolaires.

Et chaque jour maintenant, des rafles. Hier 21 mars, les contrôles et arrestations au métro Ménilmontant, puis Couronnes et Belleville, la police se déplaçant, pour éviter les militants de RESF qui s’interposaient.

Les élus communistes, aux côtés des citoyens qui refusent cette chasse à l’homme et cette chasse à l’enfant, continueront à lutter par tous les moyens pour mettre en échec ces pratiques insupportables et pour que la France se dote d’une politique de l’immigration respectueuse des droits humains, de l’intérêt des pays d’origine et de notre pays. Ils interpelleront le Préfet de Police lors du Conseil de Paris du 26 mars.

Publié dans Droits des migrants

Commenter cet article