Quel vote efficace pour que ça change? Débat public dans le 14ème

Publié le par PCF Paris 14

Vendredi 13 avril à 19h, les communistes du 14ème vous invitent au café « L'étoile d'Anatolie », au 192 rue Raymond Losserand, pour un débat .
Le débat portera sur les propositions portées par Marie-George Buffet dans la campagne présidentielle. Seront présents: Ian Brossat, responsable du PCF dans le 14ème, Guylaine Trapon, militante associative et Patrice Bessac, porte-parole de Marie-George Buffet et conseiller régional d'Ile-de-France.
Ce débat sera suivi d'un moment festif avec la participation de "Dany et son accordéon".

Publié dans France - Europe

Commenter cet article

info.constit.euro 17/04/2007 00:32

Depuis la victoire du 29 Mai 2005, le patronat, à travers son bras armé politico-médiatique, n'a de cesse de faire payer aux classes populaires son refus du rouleau compresseur libéral européen en attaquant systématiquement leurs derniers moyens de lutte collective que sont le syndicalisme et le communisme.En écho à la chasse aux sorcières de Pologne ou de Tchéquie, et profitant du déclin du PCF après de longues années de dérive, une vaste campagne anti-communiste basée sur des sondages "réajustés" (rappelons-nous que Mme Parisot est à la fois présidente de l'IFOP et du MEDEF), sur un mépris systématique des classes populaires, sur un discrédit de la gauche antilibérale et enfin sur des divisions et des re-divisions.Peut-on laisser le champ libre au saccage de nos services publics, de notre droit du travail, de nos emplois, de nos retraites, de notre sécu, quand les profits, les exonérations fiscales, les aides publiques aux entreprises et les parachutes dorés des grands patrons battent des records?Il est temps que les classes populaires s'unissent pour défendre leurs droits, leur honneur, leur histoire, pour peser réellement et utilement à gauche et engager un mouvement de reconquête en accusant sans se voiler la face son véritable ennemi : LE CAPITALISME SOUS TOUTES SES FORMES !Pour dire NON à la "bande des 4" Royal-Bayrou-Sarkozy-Le Pen qui amuse tant nos médias comme le feuilleton "OUI-OUI" il y a 2 ans, lisez et diffusez largement le tract http://info.constit.euro.free.fr/2007_a_gauchehttp://info.constit.euro.free.fr/2007_a_gauche/la_bande_des_4.pdf

eldiablo 08/04/2007 23:38

La présidentielle au scrutin uninominal à 2 tours avec seuls les deux premiers candidats au second tour est profondément anti-démocratique et sert surtout à éliminer du débat le point de vue du monde du travail. Son caractère anti-démocratique est accentué avec le quinquennat (que le PCF n’a pas rejeté, il faut s’en souvenir). Ainsi, elle structure les législatives qui suivent puisqu’il faut alors « une majorité pour le président ». Voilà bien le piège qui se referme sur celles et ceux qui veulent lutter efficacement contre le capitalisme. Dans ce contexte, se présenter à cette élection n’est-ce pas, de fait, en cautionner le caractère anti-populaire et anti-démocratique et par une simple présence sur la liste des candidats brouiller la réalité. C’est une question. Reste l’attitude à avoir le 22 avril dans l’isoloir. Très franchement j’en vois deux possibles : le vote blanc (car je n’aime pas l’abstention assimilée au « pêcheur à la ligne ») ou un vote « révolutionnaire » c’est-à-dire, l’utilisation d’un bulletin de vote susceptible de contribuer efficacement à l’élimination du candidat anti-social disposant de l’appareil politico -financier le plus puissant  et donc le plus difficile à déstabiliser dans les luttes futures. N’étant pas un donneur de leçons, je ne me permettrais pas de porter des jugements définitifs envers celles et ceux qui ne verraient pas les choses de cette façon. Je revendique ma sensibilité communiste et affirme que l’heure est au débat constructif entre révolutionnaires, chacun sachant sortir des chapelles qui ici ou là ont été construites…