Ecoute et respect entre élu-e-s et citoyens

Publié le par PCF Paris 14

Inauguration-local 5918

C'est dans une ambiance conviviale et de respect mutuel qu'une quarantaine d'habitants du 14ème ont pu rencontrer leurs élu-e-s communistes à l'occasion d'un bilan de mi-mandat organisé au local du PCF, 32 rue Saint-Yves, vendredi soir.

 

ian_brossat.jpgIan Brossat, Président du Groupe Communiste et Parti de Gauche au Conseil de Paris a pu développer l'axe majeur de notre politique parisienne autour de la question du logement. Quand 120 000 personnes sont en attente d'un logement à Paris, où 70% des habitants sont éligibles au logement social, cette question est la première priorité des élus communistes parisiens. Depuis 2001 et le changement de majorité à Paris, ils se battent pour la construction de logements sociaux pour que le seuil légal de 20% ne soit pas un plafond à atteindre, mais un socle minimal. Par ailleurs, les logements sociaux doivent être répartis sur l'ensemble du territoire parisien. Quand le 14ème compte environ 22% de logements sociaux, est-il normal que le 7ème ou le 16ème en comptent moins de 3%? D'autant que des terrains existent, comme dans le quartier Ste-Périne ou sur les friches de l'ancienne gare d'Auteuil.

 

Paul.jpgPaul Roussier a rappelé son action d'adjoint au Maire chargé de la lutte contre l'exclusions et les discriminations et a pointé du doigt les différents facteurs d'exclusions dans l'arrondissement. Celle-ci peut être, comme c'est souvent le cas, d'origine sociale, mais aussi professionnelle ou due à des situation d'isolement en raison de l'âge. Il a montré combien de tissu associatif de l'arrondissement était une richesse pour lutter efficacement pour le vivre-ensemble.

 

 

Aline.jpg

Aline Arrouze a insisté sur les combats à mener pour la culture et le droit de vote des citoyens "extra-communautaires" du 14ème arrondissement. Ainsi, les élus communistes ont-ils contribué à la création d'un Conseil des Citoyens Parisiens extra-communautaires du 14ème pour que, à défaut d'avoir le droit de vote en raison de la loi, ils aient droit à la parole.

 

 

 

 

Dans la salle, des questions ont fusé sur les hopitaux, le logement, la situation des familles monoparentales, les services publics: autant de sujets particulièrement chers aux élu-e-s communistes.

 

Si vous avez raté ce rendez-vous, n'hésitez pas à contacter le PCF (par mail en cliquant ici) ou les élus communistes (mail au groupe communiste à la Mairie de Paris en cliquant ici)

 

Vous pouvez également vous tenir informé en visitant le site du groupe Communiste au Conseil de Paris: http://www.pcf-pg-paris.org/

Publié dans 14ème - Paris

Commenter cet article