Inauguration de la place Ambroise Croizat

Publié le par PCF Paris 14


Le mercredi 2 décembre à 11h, en présence de MmeMarie-George Buffet, de MM. Bertrand Delanoë, Pascal Cherki, Bernard Thibault, et des membres de la famille d'A. Croizat, a été inauguré une place portant son nom, à l'intersection de l'avenue Paul Appell et des rues Georges de Porto Riche et Adolphe Monicelli.

Né le 28 janvier 1901, en Savoie, ouvrier métallurgiste à treize ans, A. Croizat s'engage dans la lutte et l'action politique : adhérent au Parti Communiste au lendemain du Congrès de Tours de 1920, secrétaire de la fédération des métaux CGTU. Député communiste du Front populaire dans le 14e, il est à l'origine de  la loi sur les conventions collectives et participe aux accords de Matignon.
Arrêté le 7 octobre 1939, en tant que député communiste, il est incarcéré à la Santé. Le gouvernement de Vichy l'enverra au bagne d'Alger. Libéré en février 1943, A. Croizat intègre la commission consultative du gouvernement provisoire, en tant que représentant de la CGT clandestine. Les projets de Sécurité sociale murissent à l'intérieur du Conseil national de la Résistance, projets qu'il mène à bien en tant que ministre du Travail à partir de novembre 1945, avec l'édification de cent trente-huit caisses en deux ans. Il travaille également à la généralisation des retraites, aux prestations familiales, à la médecine du travail, au statut des mineurs et des électriciens et gaziers, la prévention dans l'entreprise, la reconnaissance des maladies professionnelles...
A sa mort, en octobre 1951, un million de personnes l'accompagnent au Père-Lachaise.

 

 

Publié dans 14ème - Paris

Commenter cet article