Palestine: Pourquoi un peuple sans état?

Publié le par PCF Paris 14

debat-pal.jpg

Lors de la constitution de l'Etat d'Israël en 1948, les deux tiers de la population palestinienne furent expulsés de leurs villes et villages, avec interdiction d'y revenir.

Aujourd'hui, sur plus de 10 millions de Palestiniens, 70% vivent hors de Palestine, en particulier dans les pays voisins, dont un nombre important vivent  dans des camps.

Une délégation de l'association pour les jumelages entre les camps de réfugiés palestiniens et les villes françaises (AJPF) s'est rendue du 15 au 19 septembre 2010 dans 2 camps du Liban, avec  pour objectif de soutenir le droit au retour de ces réfugiés .

En Palestine même, les 4/5 de la population de Gaza et près de la moitié de celle de Cisjordanie, dont Jérusalem-Est, sont constitués de réfugiés de 1948 et de leurs descendants.

La continuation de la colonisation et le refus de laisser se constituer un Etat palestinien souverain crée une situation explosive pour la région et même pour le monde.

Palestine : pourquoi un peuple sans Etat ?

Retour d’une délégation dans les camps palestiniens du Liban

Les communistes de Paris 14ème vous invitent

Vendredi 10 décembre 19H-21H

32 rue Saint-Yves

(Métro Alésia ; bus 62 arrêt Tombe Issoire)

 

Avec la participation d’AFPS Paris 14, groupe local de l’association France Palestine Solidarité (AFPS)

 

Ø   Bernard Ravenel, Président d’honneur de l’AFPS et  membre d’ AFPS Paris 14, présentera l’histoire du conflit.
Ø   Paul Roussier, maire adjoint communiste du 14ème, rendra compte de la récente délégation de l’AJPF  dans  les camps de Chatila et Baddaoui au Liban.
colombre-picasso
 

Publié dans International

Commenter cet article