Soutien aux travailleuses et travailleurs sans-papiers qui occupent la CNHI

Publié le par PCF Paris 14

Depuis le 7 octobre, 500 travailleurs sans-papiers occupent la cité nationale de l'histoire de l'immigration, au Palais de la Porte Dorée.

 

Ancien ministère des colonies, lieu de l'exposition coloniale de 1931 (qu'à l'époque le PCF avait été seul à dénoncer), ce lieu à forte charge historique et symbolique est devenu depuis 3 ans le musée de l'immigration. Pour les travailleurs sans-papiers de la CGT qui l'occupent, il n'était pas concevable d'établir une histoire de l'immigration sans prendre en compte la souffrance des milliers de travailleurs et travailleuses sans-papiers vivant dans notre pays.


Dès le premier jour de cette action courageuse, de nombreux militants et élus du PCF se sont rendus sur place pour apporter leur soutien au mouvement. En effet, après huit mois de grève, et l’occupation des marches de l’Opéra Bastille, 6800 travailleurs et travailleuses sans-papiers avaient obtenu un accord avec le ministère de l’immigration. Aujourd’hui, alors qu’un texte permettrait de tous les régulariser,  les grévistes sont exclu-e-s de sa mise en œuvre.

 

Le gouvernement doit tenir ses engagements!

 

BR-171010-tsp-cit-%20immigration DSC0407

 

Parce que le mouvement des sans-papiers est un combat démocratique essentiel, la fédération de Paris du PCF a organisé une souscription pour venir en aide aux grévistes. Ce sont ainsi plus de 1500€ qui ont été remis dimanche aux grévistes dans l'enceinte même du Palais de la Porte Dorée. De nombreux militants du 14ème, très investis dans ce combat, étaient présents.

 

BR-171010-tsp-cit-%20immigration DSC0415BR-171010-tsp-cit-%20immigration DSC0416

 

Publié dans Droits des migrants

Commenter cet article