Vivre dans le 14e: Rencontre avec Evelyne Laugier, (association « Habitants de la Cité du Souvenir »)

Publié le par PCF Paris 14

Vivre dans le 14e:

Rencontre avec Evelyne Laugier, Présidente de l'association « Habitants de la Cité du Souvenir »

evelyne.jpg

 

Au numéro 11/13 de la rue Saint-Yves, un porche frappé d'une croix et portant le nom Cité du Souvenir vous accueille. A l'intérieur de la cour, la chapelle Saint-Yves,  attire les premiers regards et témoigne de l'histoire de la cité : fondée par l'abée Keller, elle fut construite entre 1925 et 1929. Il s'agit pourtant bien d'un ensemble d'habitat social, géré par la société le Foyer pour tous (Domnis), propriétaire de nombreux immeubles dans toute l'Ile-de-France et à Paris, notamment dans les rue Saint-Yves,  rue de la Tombe-Issoire, ou rue Beaunier  pour notre arrondissement.

  chapelle.jpg

Au sein de la Cité du Souvenir, Évelyne Laugier est un figure incontournable : elle y habite depuis avril 1956, date à laquelle elle est arrivée avec ses parents. C'est dire si elle connaît bien les 186 logements qui composent la Cité du Souvenir et ses habitants. Elle sait également les problèmes auxquels ils sont confrontés : infiltration d'eau, moisissures, humidité persistante chez de nombreux locataires, inégalité dans l'obtention de logements voire de relogement, coût des travaux de réhabilitation entrepris par les locataires qui ne sont pas remboursés par le bailleur,… Ce mélange détonant d'injustice, de souffrance et de colère, liées à des convictions fortes et généreuses, est l'un des moteurs d'Évelyne.

 

Mais ce qui a sans doute le plus décidé les locataires à monter cette association, c'est la hausse sans précédent de la taxe d'habitation 2009. Cette hausse, allant de 25 à 69% en valeur locative brute, touche les habitants de la Cité, y compris ceux qui n'étaient pas imposables auparavant.

L'association  « Habitants de la Cité du Souvenir », née en février 2010, compte déjà 32 adhérents. Malgré des difficultés nées de l'attitude du bailleur, malgré la méfiance initiale de certains locataires (une première association avait laissé un très mauvais souvenir par son inaction et son opacité), les adhérents de l'association avancent. Les cotisations modestes (20€ par an) permettent de payer les frais (courriers, démarches administratives,...). Leur ténacité est payante : Pascal Cherki, maire de l'arrondissement, Serge Blisko député de la Xe circonscription de Paris (partie nord et ouest du XIVe), ont assisté aux réunions de l'association. Paul Roussier (élu PCF du XIVe, Adjoint au maire, chargé de la lutte contre l'exclusion et les discriminations) apporte également son soutien aux combats de l'association.

 

Ceux-ci portent dans l'immédiat sur l'exigence de réfection des appartements en mauvais état, notamment sur les problèmes d'évacuation des sanitaires, et de chauffage d'appoint (celui posé par le propriétaire étant inefficace). Un combat d'envergure porte sur la contestation de la déclaration locative du bailleur, dont découle en partie la forte hausse de la taxe d'habitation. Un recours devant le tribunal administratif vient d’être déposé.6Tdusouvenir.jpg

Publié dans 14ème - Paris

Commenter cet article

mia 05/02/2016 13:13

bonjour
j aurai souhaite etre en contact avec mme laugier evelyne ,que j ai perdu de vue ,pouvez vous me donner de ses nouvelles ,merci