Distribution de préservatifs à Notre-Dame : les partisans de Benoit XVI attaquent les manifestants !

Publié le par PCF Paris 14

La très Sainte Eglise catholique défraie la chronique. Après les déclarations sur le viol d’une petite fille de 9 ans et la polémique sur les camps de concentration, sur fonds de retour des messes en latin et autres rites traditionnalistes, c’est au tour du Pape lui-même de choquer l’opinion mondiale. Le préservatif serait-il la cause des malheurs des africains ? Pour ses partisans, cela ne fait pas de doutes…

*

Pour le Pape, l’usage du préservatif non seulement ne résout pas le problème du sida en Afrique, mais en outre il l’aggrave ! Sur le parvis de Notre-Dame, des sympathisants de Benoît XVI s’offusquent : « Il faudrait quand même être bête pour dire cela ! Vous [les communistes] faites des amalgames et des contresens ! ». Heureusement, ils ont pour nous décrypté les propos de sa Sainteté : le préservatif encourage une sexualité débridée, donc après il ne faut pas s’étonner qu’il y ait du sida. C’est pourquoi le Pape prône l’abstinence et la fidélité.

Le corps médical est pourtant assez clair sur le sujet : le préservatif est un moyen sûr de prévenir le sida et les autres maladies sexuellement transmissibles. L’abstinence est un moyen aussi efficace de lutter contre le sida, que s’enfermer chez soi permet d’éviter d’être victime d’un accident de la route ! Quant à l’usage du préservatif, il est difficile de comprendre en quoi il pourrait être une incitation à l’infidélité. Force est de constater que l’infidélité n’est pas apparue avec les préservatifs…

Dénués de sens pratique et mensongés, les propos moralisateurs du Pape sont extrêmement dangereux. Sans doute, pour promouvoir un monde sans sexe, le Pape est-il près à sacrifier les milliers de personnes qui ne sont pas de son avis. Qu’une personnalité – hélas – aussi écoutée dans le monde tienne ce genre de discours est d’une particulière gravité.

Pour dénoncer les propos du Pape et sensibiliser les parisiens et touristes présents, les militants de l’association Act-up, du Parti de gauche et du Parti communiste français avaient organisé ce dimanche matin une distribution de préservatifs devant Notre-Dame. Très vite, une cinquantaine de catholiques a fondu sur les militants pour les agresser (vidéo). Dans un flot d’insultes insensées – homophobes, racistes et le traditionnel « communiiiisstteesssss… euhhh… GOULAG » pourtant sans rapport – ils en sont venus aux mains. On ne ventera jamais assez le pacifisme des gens de foi !

Une chose est claire : on peut-être catholique et rétrograde, pour ceux qui auraient pu en douter. Il reste encore 57% de catholiques en France qui ne considèrent pas que le Pape ferait mieux de prendre sa retraite…

Publié dans France - Europe

Commenter cet article